Qui je suis

Archive du blog

août 2011
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Mon blog sur Tumblr

J'anime un 2ème blog dans lequel je propose une sélection de sites Web, de vidéos et d'articles divers trouvés sur Internet.
> monhoazin.tumblr.com
Les derniers articles ci-dessous :
  • photo from Tumblr

    Boule de chat.


  • La Vague via l'Instagram du photographe Jérôme Galland

  • photo from Tumblr

    En référence au blog de mon ami Fred, qui “s’envole” aujourd’hui vers les Kerguelen, la BD qu’il m’a prêtée et que je lis avec délectation : Voyage aux îles de la désolation, tout à la fois récit de voyage sensible et reportage dessiné, par Emmanuel Lepage. Une plongée dans un univers que j’aurais adoré explorer… plus jeune !


  • photo from Tumblr

    Ça dépend, ça dépasse !


  • photo from Tumblr

    Léon à la sieste.



  • Etonnante harmonie entre un cheval et un homme…


  • La (petite) femme qui slamait à l'oreille des chevaux

    Ou quand le petit être brun fait une performance équine dans une prairie saumuroise…

  • Quelques nouvelles… Le blog de Nathalie Giraud

  • photo from Tumblr

    Sur le site du Nouvel Obs, cette photo étonnante.


  • photo from Tumblr

    La carte de vœux de mes peintres bretons favoris : MHAD.


J’ai pas mal traîné mes guêtres dans l’estuaire de la Loire, cet été. Ça change un peu du val. J’avais découvert dans un premier temps avec étonnement L’Observatoire de Kawamata, à Lavau-sur-Loire, qui offre, outre une balade confortable à travers les roselières, sur un platelage en bois, une vue insolite sur les prairies inondables et les alentours.
Samedi dernier, j’ai exploré la rive sud, de l’autre côté de l’eau comme on dit là-bas. Je voulais fouler le sol de la pêcherie traditionnelle de Corsept, inaugurée il y a un an par la commune, qui la loue toute l’année au port de la Maison verte. Le temps était superbe, le soleil écrasant, c’était mortes eaux et les oiseaux picoraient nombreux sur les vasières : avocettes, tadornes, huîtriers, courlis… Sur les ruines d’une ancienne pêcherie reposait une belle brochette d’échassiers – héron cendré, héron garde-boeuf, aigrette garzette – aux côtés des intrus cormoran et goéland. Au loin a décollé le Beluga d’Airbus, un gros avion cargo qui transporte des fuselages et autres pièces de puzzles aéronautiques. On voit souvent planer sa silhouette caractéristique dans le ciel changeant de l’estuaire. Je ne me lasse pas d’observer en vol ce sosie aérien du cétacé, qui semble toujours trop chargé.
J’ai été séduite par la pêcherie communale, et je ne suis pas la seule, puisqu’elle a été louée 88 fois depuis le début de l’année, le temps d’une marée (moyennant 30 euros). Sa silhouette à elle m’évoque celle d’une araignée dont le carrelet serait la toile. Il n’est pas difficile de relever ce large filet carré qui capture bien souvent des mulets, des anguilles et des poissons plats.
Cinq cents mètres en aval, l’Observatoire des géants industriels a dépaysé mes jumelles. Une table d’orientation très bien faite décrypte le paysage industriel complexe et touffu qui s’offre à nos mirettes, rive nord. On comprend enfin le rôle précis des nombreux terminaux : l’un pour le charbon, l’autre pour les denrées agricoles… Et les gros cargos de filer sur l’eau. C’est précisément en contrebas que passera bientôt l’itinéraire de la Loire à vélo.

Poster un commentaire