Archive du blog

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Mon blog sur Tumblr

J'anime un 2ème blog dans lequel je propose une sélection de sites Web, de vidéos et d'articles divers trouvés sur Internet.
> monhoazin.tumblr.com
Les derniers articles ci-dessous :
  • photo from Tumblr

    Place des Jacobins. #Lyon (à La Fête des Lumières)

  • photo from Tumblr

    Au Collège Hôtel à #Lyon. (à La Fête des Lumières)

  • photo from Tumblr

    L'Aiguille creuse. #normandie #polar mythique (à Falaises dʼÉtretat)

  • photo from Tumblr

    Etretat dimanche matin. #normandie (à Falaises dʼÉtretat)

  • photo from Tumblr

    Vue depuis l'hôtel. On dirait du Hopper. #Ré (à Port de Saint-Martin-de-Ré)

  • photo from Tumblr

    Lumière du soir et spatules à proximité. #Ré (à Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges)

  • photo from Tumblr

    Réserve naturelle de Lille au des Niges. #Ré (à Les Portes, Poitou-Charentes, France)

  • photo from Tumblr

    Soleil couchant sur les marais salants. (à Ars-en-Ré)

  • photo from Tumblr

    Bernaches cravants. #Ré (à Ars-en-Ré)

  • photo from Tumblr

    Goéland marin. #Ré

Posts Tagged ‘Martin Jarrie’

Jardinage © Martin JarrieHier, mon père aurait eu 73 ans. Je me demande bien s’il continuerait à passer des heures dans son potager, à guetter la température sur un thermomètre étrange que lui seul comprenait, accroché au poteau du fil à linge. Parfois, l’avant bras en repos sur le manche de sa bêche, contemplant en silence je ne sais quoi. Toujours un truc à faire, une brouette par ci, un outil par là. Une salade terreuse dans un papier journal, des poireaux coupés pour le potage qu’on déclinait, mes frères et moi.

Ce dessin est de Martin Jarrie, le fameux illustrateur croisé au cocktail de l’AJJH. Comme moi, il est plus à l’aise à l’écrit que dans les pince-fesses, nous avons donc échangé quelques mails. Nous sommes tous deux originaires des Pays de la Loire (il est vendéen). Premier point commun. Il m’a gentiment prêté quelques dessins pour mon blog. Nous aurons donc l’occasion d’en reparler.

Cette tête de topiaire, ce labyrinthe de pensées vertes, vous l’aurez compris, je l’offre donc à mon père pour cet anniversaire qui n’en est pas un.

Couverture de l'album Hyacinthe et RoseÇa pourrait être une histoire à l’eau de rose. Ça sent plutôt l’eau de Cologne. Hyacinthe et Rose (33 €) a été lauréat du Prix Saint Fiacre, décerné chaque année par l’Association des Journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH). Les critiques classent ce très bel album au format encombrant en jeunesse. J’ai néanmoins lu (oralement) avec plaisir, du haut de mes quatre décennies, ce conte écrit par François Morel, au petit être brun couché près de moi. J’avais l’impression de l’entendre, mon gars Morel, avec son écriture nostalgique et ses souvenirs de campagne. Ça nous a bien plu, ces fleurs colorées à toutes les pages, peintes par Martin Jarrie,  en lien avec le texte. Surtout la fritillaire pintade. Quant à l’anémone, une de mes préférées, elle serait parfaite dans mon salon beige et rouge, oui. L’expo des planches à la Galerie Jeanne Robillard (Paris 11e) vient de se terminer, dommage. Mais on peut quand même s’y procurer certaines de ses illustrations originales (j’adore Les châtaignes et le hérisson !). J’aime quand un livre m’entraîne vers de nouveaux horizons, qu’ils soient imaginaires ou artistiques. Dans le foisonnement des librairies, il en est encore, comme celui-ci, qui relèvent héroïquement le défi.