Archive du blog

novembre 2012
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Mon blog sur Tumblr

J'anime un 2ème blog dans lequel je propose une sélection de sites Web, de vidéos et d'articles divers trouvés sur Internet.
> monhoazin.tumblr.com
Les derniers articles ci-dessous :
Sorry, we're having trouble loading this Tumblr.

novembre 11th, 2012

 

Les vélos : bien plus nombreux que je ne l’imaginais, ils sont omniprésents dans la ville, du moins dans le nord-ouest, et plutôt de style hollandais. Par temps de pluie, les cyclistes tokyoïtes pédalent élégamment un parapluie dans une main, le guidon dans l’autre. A petite vitesse donc.

• Les toilettes : quel que soit le modèle – à la turque (version nipponne), à lunette chauffante (même dans de petits restos) ou sophistiqué (avec jet d’eau tiède à deux directions et intensité modulable + fond sonore de cascade à volume réglable) – leur propreté est toujours irréprochable.

Les chiens : généralement de petit taille, ils ne dédaignent pas être habillés et circulent parfois en poussette. Plus sobres et plus autonomes, les chats tolèrent des colliers incrustés de (faux ?) diamants et présentent souvent une queue atrophiée.

• Les fils électriques : abondants, ils forment des nœuds qui attirent l’œil vers le ciel. On a envie de les démêler pour rendre service.

• Les cimetières : ils sont hérissés de panneaux verticaux en bois couverts d’idéogrammes envoûtants comme un mikado géant.

• Les statuettes des temples : qu’elles soient Bouddha ou renards, elles sont munies d’un bavoir rouge orangé en plus ou moins bon état qui nous intrigue.

Photos 2, 4, 5 et 6 by Neelhe.

Si le premier oiseau entraperçu depuis la fenêtre de ma chambre était une sorte de guêpier coloré, les cris graves des grands corbeaux dominent.

Mes premières images de Tokyo le jour sont celles d’Ueno, où nous logeons. Nous avons pris un petit bus pour nous rendre dans le quartier d’Asakusa, dans le nord-est de la ville, où se trouve le fameux temple bouddhiste de Senso-ji. Là, nous nous sommes prêtées au rituel qui consiste à tirer un bâton en bois chiffré qui renvoie vers un petit tiroir d’où l’on ressort une feuille. Celle-ci prédit votre avenir. Je vous renvoie à cet égard au blog d’Hélène, qui décrit fort bien ce petit moment, dans les brumes d’encens. Un endroit magique, très fréquenté.

Autre moment fort de la journée, la rue Kappabashi, « quartier des ustensiles de cuisine » où j’ai enfin acheté le couteau santoku dont je rêvais, ainsi qu’une petite poêle (rectangulaire) à omelette japonaise (tamago yaki).